CESP Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations - Publications & productions - Thèses soutenues - Phénotype "obésité à profil cardiométabolique normal" et risques de pathologies chroniques dans les cohortes Whitehall II et GAZEL

#

Publications & productions

Thèses soutenues

Thèses soutenues >> Phénotype "obésité à profil cardiométabolique normal" et risques de pathologies chroniques dans les cohortes Whitehall II et GAZEL


Nom : HINNOUHO


Prénom : Guy-Marino


Spécialité Thèse : Epidémiologie


Titre de la thèse : Phénotype "obésité à profil cardiométabolique normal" et risques de pathologies chroniques dans les cohortes Whitehall II et GAZEL


Directeur Thèse 1 (CESP) : Archana SINGH-MANOUX


Directeur Thèse 2 (CESP ou hors CESP) : Sébastien CZERNICHOW


Date Soutenance : 21/10/2014


Date de début de la thèse : 22/10/2011


Membres du jury : Président: Jean BOUYER
Rapporteur: Emmanuelle KESSE-GUYOT
Rapporteur:Eric BRUCKERT
Examinateur: Jean-Michel OPPERT
Examinateur:Marie PIGEYRE
Directeur de thèse: Sébastien CZERNICHOW
Co-directrice de thèse: Archana SINGH-MANOUX


Résumé de la thèse : L’obésité est devenue un véritable problème de santé publique. Elle est fréquemment associée à plusieurs anomalies cardiométaboliques telles que l’hypertension artérielle, l’insulinorésistance et les dyslipidémies qui font le lit du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires. Cependant la fréquence de ces anomalies varie considérablement parmi les sujets obèses faisant de cette maladie chronique une situation clinique très hétérogène. A ce titre un nouveau concept a émergé, impliquant une population de patients sans facteurs de risque apparents, appelé « obèse métaboliquement sain » ou « metabolically healthy obese » (MHO). Des efforts sont en cours pour comprendre les mécanismes sous-jacents à ce phénotype et ses conséquences à long terme. L’objectif principal de cette thèse était d’étudier le lien entre le phénotype MHO et diverses pathologies chroniques connues pour être associées à l’obésité. Les données provenant des cohortes Whitehall II et GAZEL ont été utilisées pour examiner les associations entre le phénotype MHO et la mortalité, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et la dépression. En comparaison aux sujets de poids normal métaboliquement sains, les individus MHO ont un risque accru de mortalité globale et cardiovasculaire, de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires mais pas de dépression. Comparés aux sujets obèses avec anomalies métaboliques, les individus MHO ont un risque similaire de mortalité et de maladies cardiovasculaires, mais un moindre risque de diabète de type 2 et dépression. Nos résultats suggèrent que l’obésité à profil cardiométabolique normal n’est pas une condition bénigne. Une meilleure compréhension de ce phénotype contribuera à améliorer la décision thérapeutique et aidera peut-être à identifier des cibles thérapeutiques nouvelles.


[ + ]

Tutelles, partenaires et collaborations

Tutelles

#

#

#

Partenaires

#

#

Espace pro