CESP Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations - Publications & productions - Thèses soutenues - Les facteurs de risque de cancer de la cavité orale en France: Analyse des données d'une étude cas-témoins en population, l'étude ICARE

#

Publications & productions

Thèses soutenues

Thèses soutenues >> Les facteurs de risque de cancer de la cavité orale en France: Analyse des données d'une étude cas-témoins en population, l'étude ICARE


Nom : RADOI PERVILHAC


Prénom : Loredana


Spécialité Thèse : Epidémiologie


Titre de la thèse : Les facteurs de risque de cancer de la cavité orale en France: Analyse des données d'une étude cas-témoins en population, l'étude ICARE


Directeur Thèse 1 (CESP) : Danièle Luce


Date Soutenance : 26/02/2013


Date de début de la thèse : 01/01/1970


Membres du jury : Madame Laurence Meyer, PU-PH Président
Madame Simone Benhamou, Directeur de Recherche Inserm Rapporteur
Monsieur Christian Vacher, PU-PH Rapporteur
Monsieur Louis Maman, PU-PH Examinateur
Monsieur Pascal Guénel, Directeur de Recherche Inserm Examinateur
Madame Danièle Luce, Directeur de Recherche Inserm Directeur de thèse


Résumé de la thèse : Le cancer de la cavité orale représente un problème important de santé publique en France où les taux d'incidence sont parmi les plus élevés au monde. Bien qu'une détection précoce soit possible, ces tumeurs sont souvent diagnostiquées à un stade avancé et sont ainsi responsables de plus de 1500 décès par an. L'objectif général est de clarifier le rôle et l'impact des différents facteurs de risque dans la survenue des cancers de la cavité orale en France, notamment d'examiner de façon détaillée le rôle du tabac et de l'alcool par localisation anatomique précise, et d'étudier les associations avec d'autres facteurs de risque potentiels (indice de masse corporelle, antécédents médicaux, antécédents familiaux de cancer, consommations de café et de thé). Ce travail s'appuie sur les données d'une large étude cas-témoins en population générale, l'étude ICARE. Il porte sur un sous-ensemble de ces sujets (772 cas de cancer de la cavité orale et 3555 témoins). Les résultats montrent que le tabac augmente le risque de cancer de la cavité orale même pour des quantités et/ou durées faibles, alors que l'augmentation de risque liée à l'alcool n'est observée que pour de fortes consommations. L'effet conjoint du tabac et de l'alcool est plus que multiplicatif. Les associations avec les consommations d'alcool et de tabac varient selon la sous localisation : les associations les plus fortes sont observées pour le plancher buccal, les plus faibles pour les gencives. L'étude des autres facteurs de risque a mis en évidence : une association inverse entre risque de cancer de la cavité orale et indice de masse corporelle, avec un risque plus faible chez les personnes en surpoids ou obèses ; un risque augmenté lorsqu'un parent du 1er degré a été atteint d'un cancer des voies aéro-digestives supérieures ; un risque élevé chez les personnes présentant des antécédents de candidose buccale ; un risque diminué chez les consommateurs de thé ou de café. A partir de ces premiers résultats, il est envisagé de construire un score prédictif de cancer de la cavité orale permettant d'identifier les sujets à risque élevé sur lesquels cibler préférentiellement les actions de dépistage.


Date Dernière nouvelle : 01/01/1970


[ + ]

Tutelles, partenaires et collaborations

Tutelles

#

#

#

Partenaires

#

#

Espace pro